Journal

L’Ephémère l la plastique du temps qui passe

L’Ephémère l la plastique du temps qui passe

Seul existe le regard sur ce qui passe. N’est éternité que
le moment, que l’instant.
N’est, que l’éphémère.
La beauté de l’éphémère n’existe que dans le
déroulement, dont la perception m’appartient, comme à
chacun. Sans que quiconque puisse la déléguer, la fixer
pour l’autre, l’offrir en la fixant.
Je ne peux fixer l’éphémère, je ne peux que provoquer
leur propre observation.
La brosse manie ((l’éternel’~ ((l’intemporel’~ le pigment
qui fixe le moment: Mais le moment est mort 
à l’instant
même où le pigment est posé.
Pour encadrer l’éphémère, il faudrait donc trouver
l’accélération plastique du temps, plasticiser
l’écoulement du sable, montrer l’appétit de Chronos.
Opposer ((l’éternité » du pigment à l’usure du moment,
au dépérissement du support.
Il me faut éterniser le saisonnier, marquer de la
pérénité acrylique le végétal atteint par le
dépérissement biologique.
Mon pigment s’empare de la plénitude, de la maturité de
la pomme de terre, de l’agrume, du poireau en fleur …
en suit le retour à la terre, en poursuit la désagrégation
temporelle.
Le chemin vers l’humus, d’où renait la plénitude de la
prochaine récolte. L’éternité n’est que la renaissance,
par la transformation biologique.
Même l’immortel des musées: …………………… .
ne connait d’immortel que le moment qui passe.
Montrer l’écoulement de ce moment c’est immortaliser
l’immortel.
Aller au-delà de l’image, pour en tirer le mouvement
La possession réelle du temps, du déroulement, du
parcours n’appartient qu’à celui qui regarde, l’oeil posé
sur le sujet, jour, après jours, avant qu’il ne devienne,
produit, constat, reliquat.
Mon produit n’est que le rappel du moment artistique,
vécu par chacun, dans la durée de la mortalité. Le sujet
et l’objet ne sont plus qu’un. Unis par le temps écoulé, la
durée, confrontés à l’unique immortalité qui soit: le
temps qui passe.
Tout produit n’est que le pourrissement du moment: le
reliquat de toute vie.

Biagio Pancino

Did you like this? Share it!

0 comments on “L’Ephémère l la plastique du temps qui passe

Leave Comment